Commentaire composé de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, II, 1

Commentaire composé de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, II, 1

Photo by Kristopher Roller on Unsplash
Photo by Kristopher Roller on Unsplash

 

 

1) La critique sociale maître/valet

 

“Oh, que non ! Monseigneur n’y met pas tant de façon avec sa servante : il voulait m’acheter.”: comme Suzanne n’est qu’une servante, le Comte ne se fatigue pas à trop pour la séduire, l’acheter est plus simple, c'est une critique sur la relation maître/valet, Suzanne est inférieure car c’est une servante, elle ne mérite pas d’être “séduite”.

 

“Ouvre un peu la croisée sur le jardin. Il fait une chaleur ici ! …” : Bien qu’elles soient complices, Suzanne reste la servante de la Comtesse.

 

“Je n’ai rien caché à madame.” : Suzanne doit tout dire à sa maîtresse, elle n’a pas le droit au secret, à l’intimité (même si elle n’était pas complice).

Écrire commentaire

Commentaires: 0