Commentaire composé de Racine, Iphigénie, acte V, scène 2

Commentaire composé de Racine, Iphigénie, acte V, scène 2

Photo by Volkan Olmez on Unsplash
Photo by Volkan Olmez on Unsplash

Texte

Corneille, Iphigénie, acte V, scène 2

 

ACHILLE

 

Vous, mourir ? Ah ! cessez de tenir ce langage.

 

Songez-vous quel serment vous et moi nous engage ?

 

Songez-vous, pour trancher d'inutiles discours,

 

Que le bonheur d'Achille est fondé sur vos jours ?

 

IPHIGENIE

 

Le Ciel n'a point aux jours de cette infortunée

 

Attaché le bonheur de votre destinée.

 

Notre amour nous trompait ; et les arrêts du sort

 

Veulent que ce bonheur soit un fruit de ma mort.

 

Songez, Seigneur, songez à ces moissons de gloire

 

Qu'à vos vaillantes mains présente la victoire.

 

Ce champ si glorieux où vous aspirez tous,

 

Si mon sang ne l'arrose, est stérile pour vous.

 

Telle est la loi des Dieux à mon père dictée.

 

En vain, sourd à Calchas, il l'avait rejetée :

 

Par la bouche des Grecs contre moi conjurés,

 

Leurs ordres éternels se sont trop déclarés.

 

Partez. A vos honneurs j'apporte trop d'obstacles.

 

Vous-même dégagez la foi de vos oracles,

 

Signalez ce héros à la Grèce promis,

 

Tournez votre douleur contre ses ennemis.

 

Déjà Priam pâlit ; déjà Troie en alarmes

 

Redoute mon bûcher et frémit de vos larmes.

 

Allez, et dans ces murs vides de citoyens,

 

Faites pleurer ma mort aux veuves des Troyens.

 

Je meurs dans cet espoir satisfaite et tranquille.

 

Si je n'ai pas vécu la compagne d'Achille,

 

J'espère que du moins un heureux avenir

 

A vos faits immortels joindra mon souvenir,

 

Et qu'un jour mon trépas, source de votre gloire,

 

Ouvrira le récit d'une si belle histoire.

 

Adieu, prince, vivez, digne race des Dieux.

 

ACHILLE

 

Non, je ne reçois point vos funestes aDieux.

 

En vain, par ce discours, votre cruelle adresse

 

Veut servir votre père, et tromper ma tendresse ;

 

En vain vous prétendez, obstinée à mourir,

 

Intéresser ma gloire à vous laisser périr.

 

Ces moissons de lauriers, ces honneurs, ces conquêtes,

 

Ma main, en vous servant, les trouve toutes prêtes.

 

Et qui de ma faveur se voudrait honorer,

 

Si mon hymen prochain ne peut vous assurer ?

 

Ma gloire, mon amour vous ordonnent de vivre.

 

Venez, Madame, il faut les en croire, et me suivre.

 

IPHIGENIE

 

Qui ? Moi ? Que contre un père osant me révolter,

 

Je mérite la mort que j'irais éviter ?

 

Où serait le respect ? Et ce devoir suprême ...

 

ACHILLE

 

Vous suivrez un époux avoué par lui-même.

 

C'est un titre qu'en vain il prétend me voler.

 

Ne fait-il des serments que pour les violer ?

 

Vous-même, que retient un devoir si sévère,

 

Quand il vous donne à moi, n'est-il point votre père ?

 

Suivez-vous seulement ses ordres absolus

 

Quand il cesse de l'être et ne vous connaît plus ?

 

Enfin, c'est trop tarder, ma princesse, et ma crainte...

 

IPHIGENIE

 

Quoi ! Seigneur ! vous iriez jusques à la contrainte ?

 

D'un coupable transport écoutant la chaleur,

 

Vous pourriez ajouter ce comble à mon malheur ?

 

Ma gloire vous serait moins chère que ma vie ?

 

Ah, Seigneur ! épargnez la triste Iphigénie.

 

Asservie à des lois que j'ai dû respecter,

 

C'est déjà trop pour moi que de vous écouter.

 

Ne portez pas plus loin votre injuste victoire,

 

Ou par mes propres mains immolée à ma gloire,

 

Je saurai m'affranchir, dans ces extrémités,

 

Du secours dangereux que vous me présentez.

 


Pour bien comprendre le tragique je vous conseille de lire ce livre


Commentaire composé

Problématique : Comment dans cette tragédie classique, Racine met en scène un personnage qui choisit d’accomplir son destin tragique plutôt que d’échapper à la mort (contrairement à la logique qui voudrait que Iphigénie accepte de s’enfuir avec l’homme qu’elle aime et qui lui propose de l’épouser et de lui sauver la vie).

 

 

 

Plan détaillé :

 

I Des héros tragiques

 

a) Un destin qui ne peut changer

 

v7-8 : Enjambement : met en valeur les deux mots à la jointure : “sort” évoque le destin ; “Veulent” une volonté divine.

 

v16 : “éternels” renvoie au destin.

 

v18 : “Vous-même dégagez la foi de vos oracles” Présence d’oracle donc évoque le destin, thème classique de la tragédie.

 

v13 : “Telle est la loi des Dieux à mon père dictée” Le destin d’Iphigénie est écrit à l’avance.

 

v14 : “En vain sourd à Calchas” Le destin d’Iphigénie est écrit à l’avance. La présence d’un devin dans la tragédie vient de l’Antiquité. “il l’avait rejetée” Agamemnon n’avait pas accepté cette prophétie. C’est un héros tragique car il lutte contre son destin.

 

v45 : “Et ce devoir suprême…“ Iphigénie doit mourir car les Dieux en ont décidé, thème classique de la tragédie.

 

v49 : “Vous-même, que retient un devoir si sévère“, Rappelle de l’importance du destin d’Iphigénie.

 

v15 : “Par la bouche des Grecs contre moi conjurés” Son peuple veut ce sacrifice.

 

v59 : “Asservie à des lois que j’ai dû respecter,” Iphigénie doit agir car le peuple l’en contraint.

 

v8 : “mort” Iphigénie a conscience qu’elle va mourir.

 

v23-v24 : “et dans ses murs vides de citoyens,” “Faites pleurer ma mort aux veuves des Troyens” Notion de mort, thème classique de la tragédie.

 

b) Achille se bat contre le destin

 

v1 : “cessez de tenir ce langage” Achille n’accepte pas la mort d’Iphigénie. Ponctuation exclamative montre les émotions d’Achille qui est très amoureux d’Iphigénie.

 

v3 : anaphore de “Songez-vous” : Achille insiste pour essayer de convaincre Iphigénie.

 

v32 : “Non, je ne reçois point vos funestes adieux.” Achille n’accepte pas la mort d’Iphigénie, il se combat contre le destin.

 

v37 : “Ces moissons de lauriers, ces honneurs, ces conquêtes,“ v38 : “Ma main, en vous servant, les trouve toutes prêtes. Achille dit à Iphigénie qu’en partant avec elle, cela reviendra au même que si elle se sacrifiait“

 

v41 :  “Ma gloire, mon amour vous ordonnent de vivre“ Achille se bat contre le destin, thème classique de la tragédie.

 

v42 : “Venez, Madame ; il faut les en croire, et me suivre“ Achille se bat contre le destin, thème classique de la tragédie.

 

v53 : “Enfin c’est trop tarder, ma Princesse, et ma crainte…“ Achille essaye de convaincre Iphigénie

 

v54 : “Quoi, Seigneur ! vous iriez jusques à la contraintes ?” Achille se bat contre le destin, thème classique de la tragédie.

 

II Iphigénie choisit de mourir pour accomplir son destin

 

a) Iphigénie ne parle que de la mort

 

v25 : “Je meurs dans cette espoir satisfaite, et tranquille.” Montre que Iphigénie veut mourir.

 

v35 : “obstinée à mourir,“ Montre que Iphigénie veut mourir.

 

v58 : “Ah! Seigneur, épargnez la triste Iphigénie.” Iphigénie essaye de convaincre Achille de la laisser mourir.

 

v63 : “Je saurai m’affranchir dans ces extrémités” Iphigénie n’a pas besoin d’Achille pour choisir.

 

v64 : “Du secours dangereux que vous me présentez” Iphigénie essaye de convaincre Achille de la laisser mourir.

 

v31: “Adieu, Prince, vivez, digne race des Dieux” ponctuation: fin de discours, essoufflement d’Iphigénie. Iphigénie accepte sa mort et fait ses adieux à Achille.

 

v33: “En vain par ce discours votre cruelle adresse“, v34 : “Veut servir votre père, et tromper ma tendresse“ Montre que Iphigénie préfère mourir que de partir avec Achille.

 

v43 : “Que contre un père osant me révolter,“ v44 : “Je mérite la mort que j’irais éviter ?“ Iphigénie rappelle que même si elle fuit, dans tous les cas, elle doit mourir

 

b) Iphigénie essaye de convaincre Achille que sa mort est pour son bien à lui

 

v12 : “Si mon sang ne l’arrose, est stérile pour vous” métaphore disant qu'elle doit s’ils veulent gagner la guerre. Comme le paysan arrose son champ pour les que les cultures poussent, Iphigénie doit se sacrifier pour que son camp est la victoire.

 

v36 : “Intéresser ma gloire à vous laisser périr“ Iphigénie veut mourir pour servir la carrière d’Achille.

 

v57 : “Ma gloire vous serait moins chère que ma vie?” Iphigénie essaye de convaincre Achille de la laisser mourir. Elle lui dit que sa vie est moins importante que sa gloire à lui

 

v9-10 : “Songez” Iphigénie demande à Achille de réfléchir sur l’importance pour ce-dernier de gagner la guerre.

 

v21- 22 : “déjà Troie en alarmes Redoute mon bûcher, et frémit de vos larmes” Iphigénie rappelle à Achille que déjà sa mort fait peur à l’ennemie

 

v17 : “Partez : à vos honneurs j’apporte trop d’obstacles.” Montre que Iphigénie veut mourir, elle dit à Achille qu’elle met en danger sa carrière.

 

 

Iphigénie ne se comporte pas comme les autres héros tragiques car elle ne lutte pas contre son destin mais elle le poursuit !


Écrire commentaire

Commentaires: 0