Commentaire composé de L'île des esclaves de Marivaux scène 9

Commentaire composé de L'île des esclaves de Marivaux scène 9

Photo by Daniel Jensen on Unsplash
Photo by Daniel Jensen on Unsplash

Problématique : Comment Marivaux nous donne-t-il une leçon d’humanité à travers la résolution entre Arlequin et Iphicrate ?

 

I Un renversement de situation inattendu après la résolution du conflit

 

“as-tu encore quelques nouvelles insultes à me faire?” D’après cette phrase cela nous montre qu’Arlequin est actuellement le maître d’Iphicrate et qu’il en a profité pour lui parler durement.

 

Arlequin tutoie Iphicrate, ce qui montre bien qu’il se sent son égal.

“Je le peux puisque je le fais” : souligne la toute-puissance d’Arlequin, et aussi le fait que la parole au théâtre est performative : c’est la parole qui accomplit l’action.

 

“et tu perdras bientôt ce malheureux maître qui ne te croyait pas capable des indignités qu’il a souffertes pour toi” : Iphicrate se voit toujours comme un maître.

 

Arlequin et Iphicrate règlent leurs comptes. “Tu disais bien que tu m’aimais, toi, quand tu me faisais battre” : Iphicrate nous narre que si Arlequin l’aimait vraiment il ne l’aurait pas injurié alors que Iphicrate lui disait qu’il aimait Arlequin tout en le frappant avec un bâton. Iphicrate est totalement illogique dans ses paroles. Arlequin en revanche tient un raisonnement logique pour prouver ses torts à Iphicrate : “ Tu as raison, mon ami, tu me remontres bien mon devoir ici pour toi, mais tu n’as jamais su le tien pour moi”.



Iphicrate en demande toujours plus en questionnant Arlequin sur le fait qu’il n’ai pas pensé à l’affranchir et à changer les coutumes de cette île par amitié pour lui : “qui les eût engagés peut-être à renoncer à leur coutumes ou à m’en affranchir”.

 

“Rendez moi mon habit, et reprenez le votre; je ne suis pas digne de le porter”

“Je ne saurais retenir mes larmes. Fais ce que tu voudras” : Le renversement final est surprenant et donne l’apparence d’un retour à la situation initiale alors que les choses ont changé en profondeur.




II Une leçon d’humanité

 

“Je voulais te faire commandement d’aimer la nouvelle Euphrosine” : c’est un commandement d’amour, surprenant de la part d’un maître. (image christique)

 

“On m’avait promis que mon esclavage finirait bientôt” : il est rare qu’un esclave soit affranchi par son maître, Iphicrate n’y croit pas, et pourtant Arlequin lui rendra sa liberté à la fin de cette scène.

 

Arlequin fait de l’humour pour apaiser la discussion et apaiser Iphicrate : “je te défends de mourir par malice ; par maladie, passe, je te le permets”

 

Arlequin est l’esclave d’Iphicrate comme son père avant lui a été l’esclave du père de celui-ci : “Tu as été élevé avec moi dans la maison de mon père, le tien y est encore”. C’est pourquoi il se croit lié d’amitié avec lui, ce qui paraît absurde pour Arlequin et pour le spectateur car comment peut-on envisager de maintenir un amir en esclavage ?

: “moi-même je t’avais choisi par un sentiment d’amitié pour m’accompagner dans mon voyage.”

 

“J’ai plus pâti des tiens que des miens : mes plus grands défauts, c’était ta mauvaise humeur, ton autorité, et le peu de cas que tu faisais de ton pauvre esclave” : Arlequin nous explique que ce qu’Iphicrate estimait être ses défauts étaient en fait la conséquence de ses propres travers.

 

“Je dois avoir le coeur meilleur que toi, car il y a plus longtemps que je souffre” : la douleur rend bon (image christique).

 

“tu m’as battu par amitié, puisque tu le dis je te le pardonne” : Arlequin fait de l’ironie car évidemment on ne frappe pas quelqu’un par amour, cependant il lui pardonne ce qui montre encore sa grandeur d’âme (image christique).

 

“moi, je n’aurais pas le courage d’être heureux à tes dépens” : Arlequin par cette déclaration, montre son erreur à Iphicrate et lui donne une leçon d’humanité.

 

Sa leçon est bien comprise par Iphicrate qui regrette d’avoir été un mauvais maître : “je me ressouviendrai toujours que je ne méritais pas d’être ton maître”.

 

“Rendez moi mon habit, et reprenez le votre; je ne suis pas digne de le porter”

“Je ne saurais retenir mes larmes. Fais ce que tu voudras” : Arlequin doit redevenir l’esclave pour que la leçon soit complètement acquise et tout redevient dans l’ordre des choses.


Si vous étudiez L'île des esclaves de Marivaux en oeuvre intégrale je vous conseille de lire ce livre


Écrire commentaire

Commentaires : 0