Commentaire composé du poème de Ronsard "A Cassandre", "Mignonne allons voir si la rose"

Commentaire composé du poème poème de Ronsard "A Cassandre", "Mignonne allons voir si la rose"

Photo by Ameen Fahmy on Unsplash
Photo by Ameen Fahmy on Unsplash

Texte

À CASSANDRE

 

Mignonne, allons voir si la rose

Qui ce matin avait déclose

Sa robe de pourpre au soleil,

A point perdu cette vesprée,

Les plis de sa robe pourprée,

Et son teint au vôtre pareil.

 

Las ! voyez comme en peu d’espace,

Mignonne, elle a dessus la place

Las ! las ! ses beautés laissé choir !

Ô vraiment marâtre Nature,

Puis qu’une telle fleur ne dure

Que du matin jusques au soir !

 

Donc, si vous me croyez, mignonne,

Tandis que votre âge fleuronne

En sa plus verte nouveauté,

Cueillez, cueillez votre jeunesse :

Comme à cette fleur la vieillesse

Fera ternir votre beauté.

 

Ronsard (1524, Vendômois)

 

Odes, I,17

 


Pour maîtriser les figures de style je vous conseille de lire ce livre


Commentaire composé

Comment Ronsard essaie-t-il de séduire Cassandre dans ce poème épicurien ?

 

I Une ode à la femme aimée

 

a) Un portrait élogieux

 

métaphore filée de la rose

couleur rouge qui symbolise l’amour

dédicace “A Cassandre”

anaphore de “mignonne”

il utilise la première personne du pluriel “nous” : il fait comme s’ils étaient déjà un couple

 

b) Un éloge humaniste

 

vocabulaire latin : “déclose”, “vesprée”

le soleil c’est Apollon lui-même qui semble illuminer Cassandre

 

II Une leçon de vie

 

a) Le terrible constat du temps qui passe

 

termes péjoratifs pour parler du temps : “vieilles”, “chair”, “marâtre”, “ne dure”

phrases exclamatives et les interjections qui évoquent la tristesse

 

b) L’épicurisme présenté comme la solution pour vivre heureux

 

“carpe diem” : cueille le jour

“donc” : montre qu’il termine son raisonnement

---------------------------------------------------------------

 

Tout d’abord Ronsard dresse un portrait élogieux de la jeune femme en utilisant la métaphore filée de la rose pour la flatter : “Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait déclose Sa robe de pourpre au soleil,”.

Ronsard insiste sur la couleur rouge de la rose car elle symbolise, l’amour, il espère ainsi influencer les sentiments de Cassandre :”Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au vôtre pareil.”.

Ronsard dédicace son poème “A Cassandre “ pour qu’elle soit éternelle. L’anaphore “mignonne” est utilisée pour nous rappeler qu’il parle de Cassandre. Ronsard utilise la première personne du pluriel car il pense déjà qu’ils sont en couple :”allons voir si la rose”.

 

Ronsard dresse un éloge humaniste pour réhabiliter le langage gréco-latin : “déclose”, “vesprée”. La référence au soleil est en fait une référence au dieu Apollon qui lui illumine Cassandre : “Sa robe de pourpre au soleil,”.

Le poète utilise des termes péjoratifs pour parler de la fuite du temps : “vieilles”, “chair”, “marâtre”, “ne dure”, il tente d’expliquer à Cassandre que sa jeunesse n’est pas éternelle. Il utilise des phrases exclamatives et des interjections pour nous dire qu’il est triste de savoir que Cassandre va vieillir :”Que du matin jusques au soir !”,”Las ! las !”.

Ronsard parle de la philosophie épicurienne et utilise la notion de “carpe diem” pour dire à Cassandre de vivre sa vie pendant sa jeunesse :”Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse”.

La conjonction “donc” nous montre qu’il fait une conclusion à son raisonnement.


Écrire commentaire

Commentaires : 0