Commentaire composé sur le poème "La courbe de tes yeux" de Paul Eluard

Commentaire composé sur le poème "La courbe de tes yeux" de Paul Eluard

Photo by 🐣 Luca Iaconelli on Unsplash
Photo by 🐣 Luca Iaconelli on Unsplash

Texte

La Courbe de tes yeux

 

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

 

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

Paul ELUARD, Capitale de la douleur, (1926)


Pour repérer les figures de style je vous recommande de lire ce livre


Commentaire composé

I Le thème du regard

  1. L’image des yeux de Gala est omniprésente : 16 métaphores qui renvoient à des images surréalistes.
  2. Les yeux semblent dotés de valeurs symboliques. Ils sont un refuge pour le poète « berceau nocturne et sûr », la femme est aussi une mère pour lui. Le poète est dans une relation de dépendance par rapport à la femme avec l’image du cercle qui parcourt tout le poème pour finir sur « Et tout mon sang coule dans leurs regards ».

 

II L’expression de l’amour fou

 

  1. Thème de la naissance : « berceau », « couvée d’aurores », « paille » qui rappelle la naissance du Christ.
  2. L’amour est donc sacré : « paille », « auréoles » montrent la sainteté. « ailes couvrant le monde de lumière » renvoie aux ailes des anges et à la lumière divine.
  3. L’amour permet de voir un monde transformé. C’est un monde de sensualité : 4 sens sont évoqués dans une synesthésie qui parcourt tout le texte. Les 4 éléments de la nature sont mentionnés (air, eau, terre, feu). C’est aussi un monde de simplicité : le vocabulaire employé est simple et les alexandrins donnent un rythme régulier donc rassurant. Les allitérations en [s] évoquent la douceur.

Écrire commentaire

Commentaires: 0