Le thème de l’amour dans La Chartreuse de Parme de Stendhal

Le thème de l’amour dans La Chartreuse de Parme de Stendhal

Photo by freestocks.org on Unsplash
Photo by freestocks.org on Unsplash

Dans le roman de Stendhal intitulé La Chartreuse de Parme, le thème de l’amour est protéiforme. En effet, le début du roman insiste sur l’amour filial que Fabrice reçoit de ses parents, en  particulier  sa mère qui a peur que le fanatisme religieux de son fils ne l’éloigne d’elle. Sa tante se languit de le revoir et ses sœurs le couvent de leur tendresse. Sa geôlière lui témoigne également un amour  maternel et prend des risques pour lui permettre de s’échapper de prison. Pourtant Fabrice qui se comporte comme un enfant n’appliquera pas ses conseils, incapable qu’il est de s’empêcher de  parler  pour cacher son accent italien. La cantinière appelle Fabrice « mon petit » sur le champ de bataille à Waterloo ! L’abbé Blanès, féru d’astronomie et    qui lui sert de mentor est  également  une  figure  paternelle très  importante dans La Chartreuse de Parme car Fabrice  éprouve pour lui un amour  filial réciproque. 

L’amour romantique de Clélia et Fabrice est tout à fait rocambolesque. D’abord l’évasion de Fabrice tourne mal et manque de coûter la vie au gouvernement. Ensuite, après avoir juré de ne plus voir Fabrice, Clélia le retrouvera dans le noir ! De cette liaison naîtra un enfant que Fabrice fera passer pour mort, et qui mourra en effet peu de temps après par une complète ironie du sort. 

Finalement, Fabrice ira d’échecs en déconvenues durant tout ce roman d’apprentissage qui se solde par la mort du héros, comme pour dire qu’au bout du compte l’amour est impossible et n’apporte que des ennuis, jusqu’à la mort. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0