Racine, Phèdre, acte IV scène 2, texte et commentaire composé

Racine, Phèdre, acte IV scène 2, texte et commentaire composé

Texte

 Racine, Phèdre, acte IV scène 2

THESEE, HIPPOLYTE

THESEE

Perfide, oses−tu bien te montrer devant moi ?

Monstre, qu'a trop longtemps épargné le tonnerre,

Reste impur des brigands dont j'ai purgé la terre,

Après que le transport d'un amour plein d'horreur

Jusqu'au lit de ton père a porté sa fureur,

Tu m'oses présenter une tête ennemie !

Tu parais dans des lieux pleins de ton infamie,

Et ne vas pas chercher, sous un ciel inconnu,

Des pays où mon nom ne soit point parvenu !

Fuis, traître ! Ne viens point braver ici ma haine,

Et tenter un courroux que je retiens à peine.

C'est bien assez pour moi de l'opprobre éternel

D'avoir pu mettre au jour un fils si criminel,

Sans que ta mort encor, honteuse à ma mémoire,

De mes nobles travaux vienne souiller la gloire.

Fuis ; et si tu ne veux qu'un châtiment soudain

T'ajoute aux scélérats qu'a punis cette main,

Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire

Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire.

Fuis, dis−je ; et sans retour précipitant tes pas,

De ton horrible aspect purge tous mes États.

Et toi, Neptune, et toi, si jadis mon courage

D'infâmes assassins nettoya ton rivage,

Souviens−toi que pour prix de mes efforts heureux

Tu promis d'exaucer le premier de mes voeux.

Dans les longues rigueurs d'une prison cruelle

Je n'ai point imploré ta puissance immortelle

Avare du secours que j'attends de tes soins,

Mes voeux t'ont réservé pour de plus grands besoins :

Je t'implore aujourd'hui. Venge un malheureux père.

J'abandonne ce traître à toute ta colère ;

Étouffe dans son sang ses désirs effrontés :

Thésée à tes fureurs connaîtra tes bontés.

 

Commentaire composé

Écrire commentaire

Commentaires: 0