Victor Hugo, LES MISERABLES : l'enterrement de Fantine, 1ère Partie, texte et commentaire composé

Victor Hugo, LES MISERABLES : l'enterrement de Fantine, 1ère Partie, texte et commentaire composé

Photo by Bistrian Iosip on Unsplash
Photo by Bistrian Iosip on Unsplash

Texte

 

Un dernier mot sur Fantine.

Nous avons tous une mère, la terre. On rendit Fantine à cette mère.

Le curé crut bien faire, et fit bien peut-être, en réservant, sur ce que Jean Valjean avait laissé, le plus d’argent possible aux pauvres. Après tout, de quoi s’agissait-il ? d’un forçat et d’une fille publique. C’est pourquoi il simplifia l’enterrement de Fantine, et le réduisit à ce strict nécessaire qu’on appelle la fosse commune.

Fantine fut donc enterrée dans le coin gratis du cimetière qui est à tous et à personne, et où l’on perd les pauvres. Heureusement Dieu sait où retrouver l’âme. On coucha Fantine dans les ténèbres parmi les premiers os venus ; elle subit la promiscuité des cendres. Elle fut jetée à la fosse publique. Sa tombe ressembla à son lit.

 

Victor Hugo, Les Misérables (1862), Tome I

 

Commentaire composé

Écrire commentaire

Commentaires: 0