Claude Seignolle, Le meneur de Loups, étude d’ensemble, lecture analytique

Claude Seignolle, Le meneur de Loups, étude d’ensemble, lecture analytique

Photo by Michael LaRosa on Unsplash
Photo by Michael LaRosa on Unsplash

Cette nouvelle fantastique est particulièrement effrayante. D'abord la personnification de l'hiver qui semble enfoncer ses doigts dans la terre, donne l'image d'un monstre à qui personne ne pourra échapper. Ensuite l'évocation de la mort omniprésente rappelle à chacun que dans ce temps-là les personnes âgées et les enfants étaient les premiers à mourir de froid. Enfin les survivants au froid devaient affronter les loups. 

La peur du loup, c’est-à-dire la peur d'être dévoré vivant, est très ancrée dans la campagne française et ce n'est pas sans raison puisque des milliers de personnes y ont été dévorées par les loups. Claude Seignolle nous donne ici sa version de la légende du meneur de loups. Lorsque ce personnage apparaît dans l'encadrement de la porte, toute la famille de paysans reste figée par la peur, qui monte encore d'un cran avec l'apparition des loups. Le meneur de loups semble être un loup lui-même puisqu'il a du mal à parler dans un langage correct et qu'ils mange à même le sol au milieu de ses bêtes afin d'affirmer son rôle de dominant dans la meute. Il dit aussi qu'il est gêné par la chaleur du feu, c'est peut-être la raison pour laquelle il laisse la porte ouverte. Le don qu'il fait a la petite Marie à la fin de la nouvelle pour remercier la famille de l'avoir nourri est un cadeau empoisonné. En effet la petite fille sera capable de soigner et guérir les blessures causées par les loups et de comprendre ces animaux c’est-à-dire certainement de les faire partir sans être blessée par eux, ce qui apparaît comme une aubaine pour les villageois. Cependant le meneur de loups précise bien que ce don disparaîtra à sa mort. Alors comme Marie n'aura aucun moyen de connaître le moment exact où le meneur de loups décédera, il y a fort à parier qu'à ce moment-là elle-même mourra dévorée par les loups qui ne la reconnaîtront plus. Elle devra donc vivre toute son existence avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête.

Écrire commentaire

Commentaires: 0