Commentaire composé sur Boileau, Satires V (v39 à 66) A M. le marquis de Dangeau

Commentaire composé sur Boileau, Satires V (v39 à 66) A M. le marquis de Dangeau

Photo by Fabrice Villard on Unsplash
Photo by Fabrice Villard on Unsplash

Texte

A M. le marquis de Dangeau

 

Si vous êtes sorti de ces héros fameux,

Montrez-nous cette ardeur qu'on vit briller en eux,

Ce zèle pour l'honneur, cette horreur pour le vice.

Respectez-vous les lois ? fuyez-vous l'injustice ?

Savez-vous pour la gloire oublier le repos.

Et dormir en plein champ le harnais sur le dos ?

Je vous connais pour noble à ces illustres marques.

Alors soyez issu des plus fameux monarques,

Venez de mille aïeux, et si ce n'est assez,

Feuilletez à loisir tous les siècles passés ;

Voyez de quel guerrier il vous plaît de descendre

Choisissez de César, d'Achille, ou d'Alexandre :

En vain un faux censeur voudrait vous démentir,

Et si vous n'en sortez, vous en devez sortir.

Mais, fussiez -vous issu d'Hercule en droite ligne

Si vous ne faites voir qu'une bassesse indigne,

Ce long amas d'aïeux que vous diffamez tous,

Sont autant de témoins qui parlent contre vous :

Et tout ce grand éclat de leur gloire ternie

Ne sert plus que de jour à votre ignominie.

En vain, tout fier d'un sang que vous déshonorez,

Vous dormez à l'abri de ces noms révérés ;

En vain vous vous couvrez des vertus de vos pères,

Ce ne sont à mes yeux que de vaines chimères,

Je ne vois rien en vous qu'un lâche, un imposteur,

Un traître, un scélérat, un perfide, un menteur,

Un fou dont les accès vont jusqu'à la furie,

Et d'un tronc fort illustre une branche pourrie.

Commentaire composé

Dans quelle mesure ce texte ridiculise progressivement les prétentions de celui qui est visé ?

 

I) Une mise à l’épreuve

 

Tout d’abord, on peut remarquer plusieurs expressions qui désignent les ancêtres du noble comme :“ ces héros fameux,”; “ces illustres” ; “vertus de vos pères”.Toutes ces expressions nous font comprendre que Boileau considère le marquis de Dangeau comme indigne de ses ancêtres. Boileau reproche au marquis de Dangeau d’utiliser la gloire de ses ancêtres alors qu’il n’est rien.

 

De plus, Boileau utilise le subjonctif “fussiez”afin de se moquer une fois de plus du marquis de Dangeau, car c’est le mode du virtuel et Boileau considère que le marquis n’est pas réellement noble. Il emploie aussi l’impératif “Feuilletez” car il se place en position d’autorité par rapport au marquis à qui il ordonne de redescendre à sa place. Boileau fait cela dans le but de faire prendre conscience au marquis qu’il ne doit pas se cacher derrière la actions de ses ancêtres.

 

 

II) Une condamnation

 

Ensuite, Boileau fait une énumération dans la fin de sa satire pour humilier  le marquis.Pour cela il accélère le rythme des vers grâce à la ponctuation:”Je ne vois rien en vous qu'un lâche, un imposteur,

Un traître, un scélérat, un perfide, un menteur,”.Il utilise d’ailleurs un champ lexical de l’hypocrisie :”traître, un scélérat, un perfide, un menteur”. Cette accélération sert à insister sur l’importance de ces adjectifs.

 

 

 En outre, ce que Boileau reproche finalement au marquis est son orgueil. Il nous montre au début de sa satire que le marquis de Dangeau se cache derrière les actions de ses ancêtres et démontre qu’il n’est en fait qu’un escroc et un usurpateur  

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0