Analyse de L’Odyssée de Homère, chant V, de « Alors pendant deux jours et deux nuits, dans la houle » à « Je sais combien me hait Celui qui fait trembler la ter

Analyse de L’Odyssée de Homère, chant V, de « Alors pendant deux jours et deux nuits, dans la houle » à « Je sais combien me hait Celui qui fait trembler la terre ! »

Photo by Jakob Owens on Unsplash
Photo by Jakob Owens on Unsplash

Ulysse éprouve de la peur au cours de cette mésaventure. Le discours direct souligne l’intensité de l’émotion du personnage et permet au lecteur de la partager. Ulysse est un héros tragique car il se bat contre une force qui le dépasse, le dieu Poseidon, père de Polyphème le cyclope qu’il a tué, évoqué dans la périphrase : « Je sais combien me hait Celui qui fait trembler la terre ! ». La nature est décrite de manière effrayante car les éléments sont déchaînés par la colère du dieu vengeur : « la houle tout autour qui gronde avec violence ». Ce texte donne une vision épique du voyage car ce registre domine tout le passage. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0