Commentaire composé sur Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand acte I scène 4 La tirade du nez

Commentaire composé sur Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand acte I scène 4 La tirade du nez

I) Un texte très construit

 

  1. La mise à distance grâce au vouvoiement et à l’ironie.
  2. Une mise en scène originale : 20 adjectifs qui doivent guider le ton de l’acteur. Ponctuation expressive.
  3. Le théâtre dans le théâtre : Cyrano joue un rôle.

 

II) Le portrait de Cyrano

 

  1. Un homme obsédé par son nez. Ce nez majuscule occupe tout le haut de la tirade. Il prend toutes les formes possibles. C’est le noeud de l’intrigue.
  2. Un orateur incroyable : une tirade improvisée de 44 vers. 20 adjectifs tous différents avec quelques synonymes. Grande variété des champs lexicaux. Variété des niveaux de langue (soutenu / argotique).
  3. Un homme cultivé : utilisation de l’imparfait du subjonctif. Références encyclopédiques.
  4. Un poète à la fois batailleur et comique : alexandrins et rimes suivies. Multiplicité des figures de style (gradation ascendante «C’est un roc, c’est un pic, c’est un cap [...] c’est une péninsule», hyperboles, métaphores). L’objectif est de dominer par la parole et de tourner en ridicule son adversaire resté muet. Autodérision : il se moque de lui-même pour éviter que les autres ne le fassent.

Écrire commentaire

Commentaires: 0