Commentaire composé sur Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand acte III scène 7, la déclaration d'amour

Commentaire composé sur Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand acte III scène 7, la déclaration d'amour

I) Une brûlante déclaration d’amour

Cyrano est exalté, il déborde d’amour 

  • champ lexical de l’exaltation : «j’étouffe, je suis fou»...
  • nombreuses phrases exclamatives
  • nombreuses hyperboles
  • c’est un amour obsessionnel, il se souvient de détails insignifiants : «Un jour, le 12 mai...»

 

Il célèbre Roxane 

  • métaphore filée du soleil
  • comparaison entre son coeur et un grelot
  • au début Cyrano est précieux mais il finit par oublier son rôle de porte-parole

 

II) Un discours sincère de moins en moins précieux

Roxane est une précieuse qui veut qu’on la séduise avec des mots mais Cyrano se laisse aller à livrer son coeur en oubliant d’être précieux :

  • les répétitions : «tous ceux», montrent qu’il cherche ses mots car il est submergé par l’émotion.
  • Cyrano mélange vouvoiement et tutoiement.
  • son discours est saccadé et haletant.

 

L’importance dramatique de la scène 

  • Cyrano se dévoile sans que Roxane ne comprenne les sous-entendus, elle reste aveugle.
  • allusions au passé : «le 12 mai».
  • un amour sacrificiel : «s’il se pouvait, parfois, que de loin j’entendisse rire un peu le bonheur né de mon sacrifice». C’est un amour inconditionnel, il n’attend rien en retour.

Écrire commentaire

Commentaires: 0