Résumé de Cheval de guerre de Michael Morpugo

Résumé de Cheval de guerre de Michael Morpugo

L’auteur écrit l’histoire du cheval Joey pour qu’il ne soit jamais oublié, ni lui, ni les soldats de la première guerre mondiale. Cette précision rend le personnage de Joey attachant puisque le lecteur apprend qu’il lit une histoire vraie. C’est le cheval Joey qui raconte l’histoire, ce qui est surprenant, d’autant qu’il comprend à la fois l’anglais, l’allemand et le français. C’est un roman d’apprentissage puisqu’au début du récit c’est un poulain de six mois qui va grandir en traversant différentes épreuves.

Au début du récit, Joey est séparé de sa mère au cours d’une vente aux enchères. A la suite de cet événement, Joey trouve du réconfort auprès d’Albert, un jeune garçon de treize ans. Albert doit apprendre à Joey à tirer une charrette pour satisfaire son père qui veut qu’il gagne sa nourriture. Joey rejoint l’armée britannique parce que le père d’Albert le vend à l’armée car il a besoin d’argent. Albert fait promettre au capitaine Nicholls de prendre grand soin de son cheval. Joey et le cheval Topthorn se réconfortent et se soutiennent mutuellement. A son arrivée en France, Joey découvre des files de blessés. Warren devient le cavalier de Joey après la première bataille parce que le capitaine Nicholls est mort au combat. Joey et Topthorn changent de propriétaires après avoir bondi au-dessus des barbelés parce que Stewart et Warren sont faits prisonniers par les Allemands.

Joey et Topthorn sont récupérés par l’armée allemande. 

Ils doivent ramener les blessés vers l’hôpital de campagne.

Emilie et son grand-père sont français et s’occupent bien des deux chevaux. Ils leur prodiguent des soins et de l’affection.

Lorsque les soldats quittent la ferme, Joey et Topthorn aident Emilie et son grand-père aux travaux des champs.

Puis les deux chevaux sont réquisitionnés par l’armée allemande pour tirer un canon très lourd. Ils passent donc de la cavalerie à l’artillerie.

Une trêve dans les combats donne un peu de repos à Joey et Topthorn. Mais la mort de Topthorn puis celle de Friedrich-le-fou viennent bouleverser la vie de Joey.

La vue des premiers chars provoque la fuite de Joey qui se retrouve dans le no man’s land. Là, un soldat allemand et un soldat anglais fraternisent et finissent par tirer à pile ou face pour décider lequel d’entre eux récupèrera Joey. C’est le soldat anglais (d’origine galloise) qui l’emporte. Et c’est grâce à cet heureux hasard que Joey retrouvera Albert à l’hôpital vétérinaire.

A la fin, Joey se retrouve avec les soldats anglais. Albert ne reconnaît pas Joey quand il arrive à l’hôpital vétérinaire parce qu’il est blessé et crasseux. Il a attrapé le tétanos à cause des barbelés mais réussit à guérir grâce aux soins constants d’Albert. Albert explique que son père a arrêté de boire et qu’il est redevenu agréable. 

L’ami d’Albert, David, est tué au combat. Après la fin de la guerre, le commandant Martin annonce que les chevaux doivent rester en France et qu’ils seront vendus aux enchères pour finir sur les étals des bouchers. Les soldats se cotisent alors pour acheter Joey mais ils n’ont pas assez d’argent. 

C’est finalement le grand-père d’Emilie qui remporte les enchères face au boucher de Cambrai pour l’amour d'Emilie qui est morte après le départ de Joey. Il le donne ensuite à Albert qui le ramène en Angleterre où il épouse Maisie. Joey redevient alors cheval de ferme.

Écrire commentaire

Commentaires: 0