Résumé de L'éducation sentimentale de Flaubert

Résumé de L'éducation sentimentale de Flaubert

 

Partie 1

Le 15 septembre 1840, Frédéric Moreau, 18 ans, voyage de Paris pour une visite dans sa ville natale de Nogent, en France. Il rencontre une femme âgée séduisante, Mme Arnoux, et tombe immédiatement amoureux. Il espère faire connaissance avec son mari, un charismatique marchand d'art parisien du nom de Jacques Arnoux.

Frédéric espère déménager à Paris avec son meilleur ami, Charles Deslauriers. Mais Deslauriers, qui est moins stable financièrement que Frédéric, doit travailler temporairement à Nogent. Frédéric passe deux ans à s'ennuyer et à se faire seul à la faculté de droit. Il rencontre plusieurs autres Parisiens, dont l'écrivain Hussonnet, l'artiste Pellerin, l'étudiant dévoué en droit Martinon, le pieux socialiste Sénécal, le révolutionnaire de la classe ouvrière Dussardier et le vieux "citoyen" Regimbart. Il passe du temps à la boutique d'art de Jacques Arnoux en espérant voir Mme Arnoux.

Frédéric tente d'obtenir un emploi par l'intermédiaire du riche industriel Monsieur Dambreuse lorsqu'il s'installe à Paris. Ici, il est également témoin de protestations étudiantes contre la monarchie. Alors que les amis de Frédéric espèrent la révolution, les invités aux fêtes de M. Dambreuse prennent le parti de la monarchie. Frédéric remarque la jolie et énigmatique épouse de Monsieur Dambreuse, Madame Dambreuse.

En 1843, Frédéric doit quitter Paris et retourner à Nogent. Il a échoué à ses examens de droit de deuxième année et a perdu l'argent familial qu'il prévoyait. Il passe deux ans à Nogent et se rapproche de Louise, la fille de la voisine de sa mère, Roque. À la fin de 1845, l'oncle de Frédéric meurt et Frédéric hérite de sa fortune. Frédéric est ravi, il peut retourner à Paris et revoir Mme Arnoux.

Partie 2

Frédéric retourne à Paris dès qu'il le pourra en 1845. Il apprend qu'Arnoux a fermé sa boutique d'art et est devenu fabricant de poteries. Frédéric rencontre Rosanette, une charmante courtisane (prostituée de la classe supérieure), lors d'une de ses fêtes. Lui et Rosanette entament une relation sexuellement intime même si elle est également sexuellement impliquée avec Jacques Arnoux. Frédéric rend fréquemment visite à Madame Arnoux et les deux partagent des confidences émotionnelles mais évitent toute implication sexuelle.

Deslauriers, qui vit maintenant à Paris, demande un prêt à Frédéric. Frédéric promet l'argent à Deslauriers mais accorde plutôt le prêt à Arnoux, provoquant une fracture entre les meilleurs amis. Frédéric défend l'honneur de Madame Arnoux au noble Cisy après que Cisy ait laissé entendre que Madame Arnoux trompe son mari. Les deux hommes se battent et prévoient de régler leur dispute avec un duel. Jacques Arnoux arrête le duel avant qu'il ne puisse commencer. Croyant à tort Frédéric s'est battu pour défendre la réputation d'Arnoux, Arnoux le remercie.

Lorsque Frédéric défend passionnément des causes révolutionnaires au parti des Dambreuses, ses amis libéraux l'applaudissent. Lors d'une visite à Nogent, Frédéric passe plus de temps avec Louise, beaucoup plus jeune, qui est amoureuse de lui et demande à l'épouser. Frédéric est gentil avec elle mais évite de faire une proposition formelle. Il se rapproche de Mme Arnoux et lui rend souvent visite dans sa maison de campagne. Frédéric et Madame Arnoux se rendent compte qu'ils ont beaucoup en commun. Ils prévoient de se rencontrer à Paris le 22 février 1848. Deslauriers invite Frédéric à une manifestation révolutionnaire le même jour, que Frédéric envisage de sauter.

Frédéric est dévasté et en colère quand Madame Arnoux ne se présente pas à leur réunion de Paris. Il regarde la manifestation de la journée devenir de plus en plus violente. Finalement, il va voir Rosanette et les deux passent la journée ensemble. Pendant ce temps, Madame Arnoux s'occupe de son jeune fils Eugène, qui a failli mourir d'une maladie. Quand Eugène se rétablit, Mme Arnoux, se sentant moralement condamnée, jure de ne plus revoir Frédéric.

Partie 3

La manifestation de 1848 conduit à la chute de la monarchie française, et une ambiance festive remplit Paris. Alors que la ville vote sur les candidats au nouveau gouvernement - la Seconde République - Frédéric se présente pour une place à l'Assemblée. Il assiste à une réunion chaotique et ne poursuit pas sa candidature.

Frédéric visite ensuite la campagne avec Rosanette. Quand il apprend que Dussardier a été blessé, il retourne précipitamment à Paris mais trouve la ville gardée par des postes de contrôle et des barricades. Les rebelles n'ont pas obtenu ce qu'ils voulaient, et ils ont organisé une manifestation, que le nouveau gouvernement réprime. Les émeutes de juin ont commencé.

Quand Frédéric revient en ville, il rompt sa relation avec Louise, et il commence une liaison avec Madame Dambreuse tout en voyant Rosanette. Cependant, il aime toujours Mme Arnoux et commence à mépriser les deux autres femmes. Les choses se compliquent quand Rosanette donne naissance au fils de Frédéric.

M. Dambreuse meurt, et Frédéric propose à Madame Dambreuse, qui est sur le point d'hériter de la fortune de son défunt mari. Lorsque la fortune est beaucoup plus petite que ce à quoi elle s'attendait, Frédéric accepte de l'épouser de toute façon et tente de rompre sa relation avec Rosanette. Mais quand Rosanette rencontre des ennuis financiers et décide de poursuivre Arnoux, Frédéric s'inquiète pour elle.

Rosanette est dévastée lorsque son fils en bas âge meurt d'une maladie soudaine. Pendant ce temps, Frédéric entend Arnoux quitter Paris avec sa famille pour éviter un procès. Les Arnoux ont besoin d'argent pour rester en ville. Frédéric emprunte l'argent à Madame Dambreuse, mais les Arnoux ont quitté la ville avant qu'il ne puisse les trouver. Madame Dambreuse entraîne plus tard Frédéric aux enchères et achète les meubles que Madame Arnoux a été contrainte de vendre. Frédéric rompt avec colère ses fiançailles. Il apprend ensuite que le nouveau président, Louis-Napoléon Bonaparte, a pris le pouvoir lors d'un coup d'État. Sénécal, aujourd'hui l'un des soldats de Louis-Napoléon, tue Dussardier pour avoir manifesté dans la rue.

Frédéric parcourt le monde, retourne à Paris et se résigne à une vie solitaire. Plusieurs années plus tard, en 1867, Mme Arnoux le surprend par une visite. Elle ne l'a jamais oublié. Ils déclarent leur amour durable les uns pour les autres et se souviennent de Paris. Frédéric est déçu de voir que Madame Arnoux a maintenant les cheveux blancs. Elle lui propose finalement d'avoir une liaison avec lui, mais il la refuse. Ils disent leurs derniers adieux.

Plus tard cet hiver-là, Frédéric et Deslauriers rattrapent leur vie. Ils se demandent pourquoi ils n'ont jamais atteint leurs objectifs de jeunesse - Frédéric n'a jamais trouvé l'amour, et Deslauriers n'a jamais atteint le pouvoir. Ils se souviennent d'expériences qu'ils ont partagées en tant que jeunes écoliers, y compris un voyage dans une maison close à l'adolescence, ce qui, selon eux, a été le meilleur moment de leur vie.

Écrire commentaire

Commentaires: 0