Résumé du Livre de la jungle de Rudyard Kipling

Résumé du Livre de la jungle de Rudyard Kipling

 

Chapitres 1 et 2

Dans le chapitre 1 "Les frères de Mowgli", Shere Khan, le tigre boiteux, se présente à la grotte de Mère et du Père Wolf, à la recherche de l'homme-cub que le tigre a chassé. Mère Wolf décide d'adopter le petit garçon pour le protéger de Shere Khan et le nomme Mowgli. Baloo l'ours et Bagheera la panthère noire enseignent à Mowgli la Loi de la jungle, tandis que Shere Khan retourne la meute contre le garçon. Lorsque le vieux loup Akela doit démissionner en tant que chef, la meute jette Mowgli dehors, et Shere Khan exige qu'ils lui rendent Mowgli. Mowgli utilise la "fleur rouge", le feu, pour tenir les loups et Shere Khan à distance, sauvant la vie d'Akela et promettant qu'il reviendra avec la peau de Shere Khan sur la tête. La chanson qui suit la fin de l'histoire est "Hunting-Song of the Seeonee Pack". Le chapitre 2 décrit les loups et leur mentalité de meute pendant la chasse.

Chapitres 3 et 4

Dans le chapitre 3 "La chasse de Kaaa", Mowgli apprend la loi de la jungle de Baloo et Bagheera, ainsi que toutes les langues des animaux, y compris l'appel de chasse des étrangers, qui permet à un étranger de chasser de la nourriture dans d'autres territoires lorsqu'il a faim. Mowgli finit par être enlevé par le Bandar-log, le Monkey People, avec qui il avait joué plus tôt. Rann le cerf-volant - un oiseau - raconte à Baloo et Bagheera où se trouve Mowgli, et ils obtiennent Kaa le python de roche pour les aider à sauver Mowgli. Kaa hypnotise les singes avec sa Danse de la faim de Kaa, qui rapproche suffisamment les singes entrés pour qu'il puisse manger. Mowgli admet à Baloo et Bagheera qu'il a eu tort de faire confiance au Bandar-log. La chanson qui suit "Kaa's Hunting" dans le chapitre 4, "Road-Song of the Bandar-Log", montre à quel point le peuple singe est anchalide et facilement distrait.

Chapitres 5 et 6

Au Chapitre 5 « Tigre ! Tigre ! » Mowgli se rend dans un village et est accueilli par Messua, la femme du villageois le plus riche, dont le fils a été pris par un tigre. Quand Mowgli dort dehors, Gray Brother le trouve et lui dit que Shere Khan est en route pour tuer Mowgli. Mowgli, Gray Brother et Akela concoctent un plan pour utiliser les troupeaux de vaches et de bisons pour piéger Shere Khan dans un ravin. Mowgli, qui chevauche Rama, le taureau de troupeau, pour contrôler le bison, fait mourir Rama aux pieds Shere Khan. Buldeo le chasseur essaie de retirer la peau de Mowgli, mais Mowgli lui fait peur en communiquant avec Akela, et Buldeo retourne les villageois contre Mowgli. Mowgli retourne à Council Rock avec la peau de tigre mais ne prendra pas la tête de la meute même s'ils lui demandent de diriger. Mowgli quitte la meute avec quatre autres oursons pour chasser seuls. La chanson après la fin du chapitre, "Mowgli's Song" dans le chapitre 6, exprime la tristesse de Mowgli qu'il n'appartient à nulle part maintenant, même après avoir tué Shere Khan.

Chapitres 7 et 8

Le chapitre 7, intitulé « Le Sceau blanc », se déroule à Novastoshnah, dans la mer de Béring. Un phoque nommé Sea Catch et sa femme, Matkah, ont un bébé phoque blanc, Kotick. Kotick décide qu'il doit sauver les autres phoques d'être tués par des hommes et cherche pendant cinq ans un endroit où les hommes ne vont pas. Il trouve enfin un troupeau de vaches de mer et les suit à travers un tunnel jusqu'à une plage sûre. Kotick revient en tant que phoque adulte sur sa vieille plage pour accomplir son destin de sauver son peuple. Il combat les autres phoques, les convainquant de venir avec lui à la plage sûre au bout du tunnel. La chanson du chapitre 8 intitulée "Lukannon" raconte la triste histoire de la mise à mort des phoques par des hommes chaque année.

Chapitres 9 et 10

"Rikki-Tikki-Tavi", chapitre 9, est l'histoire d'une curieuse petite mangouste qui devient mangouste domestique. Il sauve sa famille humaine d'un petit serpent brun et toxique nommé Karait, et est capable de tuer Nag et Nagaina, deux cobras qui essaient de manger les jeunes de Darzee le Tailorbird. Rikki-tikki-tavi passe le reste de ses journées à protéger la famille avec laquelle il vit et les oiseaux dans le jardin des serpents. À la fin de l'histoire, Darzee est tellement reconnaissant de chanter une chanson intitulée "Darzee's Chant" au chapitre 10 en l'honneur de Rikki-tikki-tavi, mais il n'arrive jamais à terminer la chanson parce que l'humble et agité Rikki-tikki-tavi l'interrompt.

Chapitres 11 et 12

Little Toomai dans le chapitre 11 "Toomai of the Elephants" est un garçon qui vient d'une famille de conducteurs d'éléphants. Son père, Big Toomai, conduit Kala Nag pour Petersen Sahib, l'homme blanc qui conduit l'éléphant attrapant des lecteurs. Big Toomai ne veut pas que Little Toomai participe à des campagnes d'éléphants sauvages, appelées Keddahs, parce qu'elles sont trop dangereuses. Cependant, une nuit, Little Toomai chevauche Kala Nag et assiste à la danse des éléphants, qu'aucun homme n'a vue auparavant. Machua Appa, le traqueur en chef, et Petersen Sahib honorent le garçon en tant que Toomai des éléphants, et lui permettent d'être dans la Keddah. La chanson "Shiv and the Grasshopper" du chapitre 12 suit l'histoire. Le poème parle du dieu Shiva, et il montre à quel point Toomai est précieux pour sa mère.

Chapitres 13 et 14

L'émir d'Afghanistan visite un camp de soldats du vice-roi dans le chapitre 13 « Serviteurs de Sa Majesté ». Le narrateur, un soldat, échappe d'être piétiné par un chameau qui fait de mauvais rêves et finit par écouter les animaux du camp, qui parlent de ce dont ils ont chacun peur, discutent de ce que cela signifie de se battre et se rendent compte qu'ils n'ont pas d'autre choix que d'obéir à leurs chauffeur La chanson du chapitre 14, « Chant de parade des animaux de camp », décrit le rôle de chaque groupe d'animaux de camp et exprime la souffrance des animaux et de leurs conducteurs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0