Résumé de Frankenstein de Mary Shelley

Résumé de Frankenstein de Mary Shelley

Frankenstein a lieu dans les années 1790. C'est une balade panoramique sauvage, qui commence à St. Petersburgh (l'orthographe a changé plus tard en St. Saint-Pétersbourg), en Russie, puis en passant à l'Archange, en Russie, aux eaux de l'océan Arctique, à Genève, en Suisse, à Ingolstadt, en Allemagne, au Mont Blanc, entre l'Italie et la France, en Allemagne, aux Pays-Bas, à Londres, aux îles Orcades au large des côtes de l'Écosse, et enfin au retour à l'océan Arctique.

Robert Walton, un explorateur en route vers le pôle Nord, ouvre l'histoire en racontant ses aventures en lettres à sa sœur Margaret Saville. Walton et son équipage voient un géant semblable à un homme conduire un traîneau à chiens au loin. Peu de temps après, ils voient un autre homme, squelettique et presque gelé à mort, conduisant également un traîneau à chiens. Ils sauvent cette dernière figure et apprennent qu'il est Victor Frankenstein et qu'il a poursuivi l'énorme créature. Alors que Victor retrouve ses forces, il raconte son histoire à Walton.

Victor reprend la narration. Lui et ses jeunes frères, Ernest et William, ont connu une enfance heureuse à Genève, en Suisse, grâce à leurs parents aimants et riches, Alphonse et Caroline, qui ont adopté la fille de la sœur d'Alphonse, Elizabeth Lavenza. Elizabeth et Victor avaient tous deux cinq ans à l'époque. Ils sont devenus des amis proches. L'autre compagnon proche de Victor était Henry Clerval, un camarade de classe qui aimait les histoires de chevaliers en armure brillante, ce qui contraste avec l'obsession de Victor pour la science.

Le bonheur de la famille s'est estompé quand Elizabeth est tombée malade de la scarlatine et que Caroline a contracté la maladie en l'aidant. Avant de mourir, elle a communiqué son grand souhait : que Victor et Elizabeth se marient. Après s'être remis de la perte de sa mère, Victor a quitté la maison pour étudier les sciences à l'université d'Ingolstadt en Allemagne. Le plus haut étudiant en chimie, il était déterminé à découvrir "le principe de la vie". Victor étudiait jour et nuit, déterrit des cadavres dans les cimetières et installa son propre laboratoire. Cousant ensemble des parties du corps de divers cadavres, il a fabriqué une créature de 8 pieds de haut. En utilisant l'électricité, il a donné la vie au monstre, mais elle était terriblement forte et grotesquement hideuse. Repoussédé par son horrible création, Victor rejeta le Monstre.

Plus tard, Victor a été soulagé de constater que le monstre avait disparu. Épuisé de deux années de travail continu et des résultats horribles, Victor s'est effondré. Henry a ramené Victor à la santé.

De retour chez lui plus d'un an plus tard, Victor fut choqué d'apprendre le meurtre de son frère William. Une servante, Justine Moritz, a été blâmée pour le crime après qu'un médaillon appartenant à William ait été retrouvé dans sa poche. Bien que Justine ait été pendue pour le crime, Victor était sûr que le monstre avait commis le meurtre, cherchant à se venger du rejet de Victor. Victor n'a pas révélé ses soupçons, parce qu'il ne pensait pas que quiconque le croirait.

Victor est allé faire de la randonnée à Montanvert pour aider à faire face à sa culpabilité et à son chagrin, mais le monstre l'a trouvé et a raconté sa propre histoire. Le monstre a expliqué qu'il avait trouvé refuge dans un chalet abandonné. Là, il espionna une famille dans un chalet voisin, les De Lacey, apprenant à parler et à lire en les observant par une fenêtre. Le monstre est devenu très friand de la famille pour sa gentillesse les uns envers les autres. Finalement, il a eu le courage de s'approcher de la famille, mais ils l'ont rejeté et se sont enfuis de chez eux. Furieux, le monstre a incendié leur maison et tous deux ont assassiné le frère de Victor, William, et encadré Justine pour le crime. Amèrement solitaire et isolé, le Monstre a dit à Victor qu'il ne laisserait son créateur en paix que si Victor créait un compagnon pour lui. Victor accepta à contrecœur.

Victor reprend sa narration des événements. Victor et Henry se rendirent ensemble en Angleterre, où ils se séparèrent. Soupçonnant que le monstre le monsuivait pour s'assurer qu'il tenait parole, Victor a mis en place un nouveau laboratoire dans les îles Orcades isolées. Là, il a commencé à construire le monstre femelle, mais juste avant de lui donner la vie, il a déchiré le corps, craignant qu'elle et le mâle ne s'accouplent et ne créent une race de monstres. Le monstre, regardant par la fenêtre, devint furieux et menaça d'être avec Victor lors de sa nuit de noces. Le monstre étrangla alors Henry, laissant la preuve (par le biais d'observations de témoins) que Victor était responsable. Victor a été retrouvé innocent après un procès, mais sa santé a été brisée. Il retourna à Genève, se rétablit et fit des plans pour épouser Elizabeth.

Le soir des noces d'Elizabeth et Victor, le monstre a tué Elizabeth. Le choc s'est avéré trop important pour le père de Victor, qui est mort peu de temps après. Déterminé à se venger, Victor a suivi le monstre à travers le monde, se terminant près du pôle Nord.

L'histoire se termine là où elle a commencé, avec Walton écoutant l'histoire de Victor. Le voyage de Walton est brutalement difficile, et les marins veulent faire demi-tour, mais Victor veut qu'ils poussent pour qu'il puisse continuer à suivre le monstre, en leur rappelant leurs objectifs pour le voyage. Le voyage mettant leur vie en danger, Walton accepte avec les hommes de faire demi-tour, et Victor meurt peu de temps après. Walton est choqué de voir le monstre apparaître et pleurer sur le cadavre de Victor. Le monstre explique qu'il a tué la famille de Victor et Henry à cause de sa rage d'être évité par tous les humains, même son créateur. Cependant, le monstre n'a trouvé aucun réconfort dans ses actions et promet de se suicider. À la fin, Walton regarde le ressort Monster "de la fenêtre de la cabine ... sur le radeau de glace" qui se trouve près du navire. Il est "bientôt porté par les vagues et perdu dans l'obscurité et le lointain".

Écrire commentaire

Commentaires: 0