Les histoires de Tacite Résumé

Les histoires de Tacite Résumé

 

Instabilité dans tout l'Empire romain

L'empereur extravagant et incompétent Néron meurt en 68 de notre ère. Sa mort met en branle les événements dont Tacite traite dans les Histoires. Les années brèves mais mouvementées de 69 à 70 de notre ère sont au centre des histoires. Les années 69 et 70 de notre ère ont été si violentes et chaotiques que Tacite dit que l'existence même de l'Empire romain a été menacée. Pendant cette période d'instabilité, quatre empereurs ont pris le pouvoir en moins de deux ans. L'ascension de Vespasien au pouvoir a inauguré une période plus stable, mais Tacite note que de violents conflits subsistent alors que l'armée de Vespasien commence à massacrer des ennemis par l'épée dans toute la ville de Rome. Les provinces de l'Empire romain comme l'Allemagne et la Judée ont connu des révoltes qui ont encore déstabilisé la société romaine.

 

Quatre empereurs en deux ans

Tacite décrit en détail les conflits et les intrigues qui conduisent à avoir quatre empereurs en succession rapide tout au long des deux années 69 et 70 de notre ère. Après la mort de Néron en 68 de notre ère, l'Empire romain entre dans une période d'instabilité au cours de laquelle quatre empereurs ont pris le pouvoir en moins de deux ans. Galba, Otho et Vitellius ne passent que quelques mois en tant qu'empereur. Chacun de leurs règnes représente l'ascension temporaire d'une certaine région ou d'un certain groupe au sein de l'Empire alors qu'ils se disputaient le pouvoir. L'ascension de Vespasien au pouvoir a inauguré une période plus stable, mais au lieu de guerres civiles, il y a des conflits internes et de la violence à Rome. Selon Tacite, les changements constants de gouvernement inquiètent le peuple romain pour des raisons essentielles telles que la poursuite de son approvisionnement alimentaire pour survivre.

 

Mort et postérité

Un thème central de Tacite est l'importance de la réputation et du souvenir des gens après leur mort. Il juge le caractère des personnes impliquées dans les événements qu'il raconte et relie leur caractère à leurs réalisations. Un exemple de cela est lorsqu'il relie la nature autoritaire et agressive du général Primus Antonius à ses pertes militaires. Tacite note que la mort est commune à tous les gens, mais que la plupart des gens sont oubliés quand ils meurent. Ceux dont on se souvient seront compris selon Tacite à travers leurs forces et leurs défauts ainsi que par leurs réalisations. Tacite dépeint les réalisations militaires et autres comme étant contrôlées ou soutenues par la main inconstante de la fortune. Les histoires de Tacite suggèrent que le caractère et la prise de décision des chefs et des soldats impliqués dans les guerres sont aussi importants que d'autres aspects tels que la planification militaire.

Écrire commentaire

Commentaires: 0