L'immoraliste de Gide Résumé et analyse

L'immoraliste de Gide Résumé et analyse

Résumé

 

Première partie

L'Immoraliste est la confession narrative de Michel des événements de sa vie entre 24 et 27 ans. Il est le protagoniste de l'histoire. Son père l'a élevé après la mort de sa mère quand il avait 15 ans. Le père de Michel le forme comme historien. Il épouse la pieuse Marceline à Paris, en France, dans les années 1890. Les jeunes mariés partent en lune de miel en Algérie française, mais Michel tombe malade de la tuberculose pendant le voyage. Il est au bord de la mort quand ils arrivent à Biskra, une destination franco-algérienne de vacances d'hiver.

Marceline infirme Michel à la santé au cours des semaines suivantes, et il devient obsédé par la santé. Il apprécie la compagnie des jeunes garçons arabes que Marceline apporte pour lui tenir compagnie parce qu'ils sont jeunes et en bonne santé. Un des garçons dont le nom est Moktir devient le favori de Michel quand il vole une paire de ciseaux de Marceline.

Michel acquiert une nouvelle appréciation de son corps physique à mesure qu'il devient physiquement plus fort. Son désir d'atteindre le plaisir sensuel ne grandit que lorsque Marceline et lui reviennent en France en voyageant à travers l'Italie. Michel bronze sur la côte amalfitaine italienne et décide de garder sa transformation mentale secrète de sa femme. Il se rend également compte qu'il a perdu sa passion pour l'histoire et ne continue pas à l'étudier que parce que c'est sa profession.

 

Deuxième partie

Michel et Marceline s'installent brièvement dans la ferme familiale de Michel en Normandie. Michel travaille avec le gardien Bocage et son fils Charles pour améliorer la ferme. Ce séjour permet à Michel de gérer la ferme et de préparer des conférences d'histoire qu'il donnera à Paris. Marceline révèle qu'elle est enceinte. Michel est heureux mais craint qu'un bébé n'entache le bonheur entre eux.

Les pairs de Michel passent mal en revue ses conférences à Paris, et il trouve de la consolation à parler à Mélanque qui est un vieil ami. Mélanque est un collègue chercheur historique qui a peu d'attachements personnels. Il encourage Michel à se débarrasser de sa respectabilité et à poursuivre sa transformation mentale. Un soir, alors que Michel passe du temps avec Mélanque, Marceline fait une fausse couche et commence à présenter des symptômes de tuberculose. Michel décide de la ramener à sa ferme pour récupérer.

À la ferme, la dégénérescence de Michel évolue vers l'admiration des pires qualités de ses locataires. Après avoir attrapé le jeune fils de son gardien Bocage, Alcide, braconnage sur sa propriété, Michel se lance en affaires avec lui même si le braconnage est illégal. D'autres personnes apprennent le plan qui conduit Bocage à battre Alcide. Voir les effets de ses actions et la détérioration de la santé de Marceline incite Michel à vendre la ferme et à emmener sa femme dans un climat plus chaud.

 

Troisième partie

Michel et Marceline passent l'hiver dans les Alpes suisses avant de progresser à travers la campagne italienne. Il prend soin d'elle pendant la journée. Cependant, il se glisse la nuit pour commettre des actes immoraux. Le couple traverse la mer Méditerranée et se rend à Biskra en calèche. Michel pense que Marceline s'améliorera s'ils restent dans la même ville où il s'est rétabli. La santé de Marceline continue de s'aggraver, et elle crache une énorme quantité de sang une nuit après le retour de Michel de son sommeil avec une prostituée.

Marceline meurt pendant le voyage, et Michel l'enterre dans un jardin Biskra qu'elle aimait pendant son rétablissement. Michel s'installe à Sidi Bel Abbes, une ville d'Algérie française. Il écrit à trois amis proches qui ont assisté à son mariage deux ans et demi auparavant. Ils arrivent et Michel passe toute la nuit à leur raconter l'histoire précédente après que le groupe ait apprécié un modeste dîner.

 

Analyse

 

Obsession pour la santé

Tout au long de son rétablissement de la tuberculose à Biskra, Michel est fasciné par la santé des jeunes garçons arabes. Son obsession provient de son désir de se rétablir. Il rencontre ces garçons quand Marceline les amène pour lui tenir compagnie pendant son rétablissement. Voir leur jeunesse et leur santé rend Michel obsédé par le fait de guérir et d'améliorer son corps. Il devient également attiré par ces deux traits.

Dans la conclusion du roman, l'auteur André Gide implique que l'attrait de Michel est devenu sexuel. Quand Michel parle d'une prostituée qui lui rend visite, il dit que "chaque fois que je la vois, elle rit et prétend que je préfère le garçon à elle".

 

Renaissance spirituelle et dégradation

Presque mourir de tuberculose pousse Michel à réévaluer sa morale, sa profession et ses relations avec d'autres personnes. Il décide de vivre une vie définie par le plaisir sensuel et en satisfaisant ses désirs nouveaux et évolutifs. Sa renaissance prend des formes innocentes telles que le fait de profiter des relations sexuelles avec sa femme et de prêter attention au monde naturel. Cependant, ses obsessions le prennent dans des directions immorales. Il est sexuellement attiré par les jeunes garçons. Il rend également visite à des prostituées, vole et trahit la confiance et l'amour des autres.

 

L'incapacité de récupérer le passé

Alors qu'il approche de la fin de son rétablissement à Biskra, Michel se rend compte que "Rien ne contrecarre autant le bonheur que le souvenir du bonheur." Il confirme cette croyance en parlant à Mélanque plus tard dans le roman. Cependant, un espoir persistant demeure quand il ramène Marceline en Algérie française alors qu'elle souffre de tuberculose. Il pense à tort que rester à Biskra conduira à son rétablissement comme il l'a fait pour lui deux ans auparavant. Cependant, sa mort et le fait de voir les garçons arabes auparavant corrompus par le temps confirment que le passé et les souvenirs ne causent que de la douleur.

Écrire commentaire

Commentaires: 0