Le Neveu de Rameau de Diderot Résumé et analyse

Le Neveu de Rameau de Diderot Résumé et analyse

Résumé

Le neveu de Rameau présente une conversation imaginaire entre deux personnages anonymes, le narrateur et une personne plus jeune qui est le neveu du compositeur français Jean-Phillippe Rameau (1683-1764). Dans une introduction, le narrateur décrit le café dans lequel il est assis quand il rencontre le neveu de Rameau.

Le reste du roman n'a pas de chapitre ni de sauts de section. Denis Diderot l'a écrit comme un dialogue continu avec des personnes en dehors du narrateur sur le comportement du neveu de Rameau. Cependant, ce guide d'étude divise le roman en huit sections basées sur les principaux sujets de conversation.

Le neveu n'a ni la renommée ni la position de son oncle dans la société. Il a des finances instables et fait ce qu'il peut pour s'en sortir. Parfois, il profite des gens riches. Le narrateur se sent plus instruit et supérieur parce que le neveu de Rameau n'a pas d'emploi sûr. Le narrateur plus âgé n'est pas riche mais vit confortablement. Les deux personnages débattent de questions morales, ce qui permet à Diderot d'illustrer que la morale est complexe. Les gens ne sont pas toujours bons ou toujours mauvais.

Le neveu de Rameau et le narrateur se débattent et se défient mutuellement. Le narrateur est une personne traditionnelle. Il s'oppose à tout ce qu'il pense être peu sophistiqué et non lié à un bon comportement moral. Le neveu de Rameau montre plus d'intérêt personnel et moins de préoccupation pour les autres. Cependant, le neveu de Rameau est honnête. Il admet qu'une partie de son comportement est trompeuse. Ils en apprennent tous les deux plus sur le monde à partir de leur conversation, mais ils ne changent pas complètement de point de vue.

Introduction 

Le livre commence par les pensées du narrateur quand il voit le neveu de Rameau au Regency Café. Les deux s'assoient pour une vaste conversation qui illustre leurs différents points de vue sur la vie. Le narrateur reste assis et il décrit comment le neveu de Rameau se lève parfois et met en scène les histoires qu'il raconte. Le neveu de Rameau amuse le narrateur et d'autres personnes dans le café.

Une discussion sur Genius

Le narrateur et le neveu de Rameau discutent d'hommes considérés comme des génies. Le neveu de Rameau envie ces hommes mais se demande ce qu'ils contribuent au monde. Le narrateur pense que les génies ont un rôle utile à jouer dans le monde.

Le neveu de Rameau a de la chance

Le neveu de Rameau dit au narrateur que son patron ne veut plus l'aider. Le narrateur essaie d'amener le neveu de Rameau à envisager de se comporter différemment. Le neveu de Rameau n'est pas intéressé à changer.

Éduquer une fille et le neveu de Rameau en tant que tuteur musical indifférent

Le narrateur et le neveu de Rameau discutent de la fille du narrateur et de la manière dont une fille devrait être éduquée. Le neveu de Rameau parle de la façon dont il est un mauvais professeur de musique parce qu'il n'essaie pas assez fort.

Le jeune frère qui a sauvé sa famille

Le narrateur raconte l'histoire d'un homme qui est rentré chez lui pour aider sa famille après que son frère aîné ait dépensé l'argent de leurs parents. Le narrateur dit au neveu de Rameau que l'homme s'est senti heureux quand il a aidé ses parents. Le narrateur pense qu'il vaut la peine d'être utile à d'autres personnes. Le neveu de Rameau admet qu'il n'est pas intéressé à suivre les codes sociaux qui dictent un comportement approprié. Le neveu de Rameau pense que les gens qui adorent Dieu sont durs parce qu'ils vont à l'encontre de leur propre nature humaine. Il pense que ces personnes pieuses doivent travailler trop dur pour être bonnes.

Comment le neveu de Rameau a perdu son patron

Le neveu de Rameau raconte pourquoi son patron ne veut plus le soutenir. Le neveu a raconté une blague que son patron n'aimait pas et il n'a pas voulu s'excuser.

Le renégat d'Avignon

Le neveu de Rameau raconte l'histoire d'un homme connu sous le nom de Renégat d'Avignon. Le renégat se lie d'amitié avec un homme juif dans le but de lui voler sa fortune. L'histoire se déroule pendant l'Inquisition espagnole (1478-1834) lorsque les autorités ont chassé des personnes qui n'étaient pas catholiques. Le juif trompé est tué après que le renégat d'Avignon l'ait signalé à ces autorités. Le narrateur est horrifié par l'histoire de la trahison. Le neveu de Rameau n'exprime pas sa sympathie pour l'homme juif trompé. Cependant, le neveu remarque que le narrateur désapprouve. Le neveu de Rameau change alors de sujet.

Réflexions sur l'héritage des talents

Le neveu de Rameau parle de musique. Le narrateur remarque que le neveu de Rameau en sait beaucoup sur la musique. Le narrateur demande si le neveu de Rameau veut que son fils soit musicien. Le neveu de Rameau ne veut pas que son fils soit un musicien professionnel. Le neveu de Rameau est jaltueux du talent d'écriture du narrateur. Les deux hommes discutent de la question de savoir si le talent est hérité ou non.

L'histoire de la lettre de crédit

Le neveu de Rameau raconte l'histoire d'un créancier juif qui voulait coucher avec une prostituée chrétienne. Un créancier est une personne qui prête de l'argent à d'autres personnes. Le créancier juif a envoyé à la femme une lettre de crédit par l'intermédiaire d'un messager. La lettre signifiait qu'elle recevrait de l'argent à l'avenir si elle couchait avec lui. La femme a dit non. Le messager offrit sa femme à l'homme juif à la place. Le créancier juif a couché avec la femme puis a refusé de payer le crédit. Le messager a poursuivi le créancier juif en justice.

Le neveu de Rameau parle à nouveau de ses difficultés financières. Il dit au narrateur comment il doit continuer à essayer de gagner l'approbation des riches qui le paieront. Le narrateur répond que tout le monde doit gagner la faveur de quelqu'un de plus puissant. Le narrateur gronde également le neveu de Rameau pour son manque de caractère moral. La conversation se termine et les deux hommes se séparent.

 

Analyse

Le neveu de Rameau est un dialogue, une étude de caractère et une satire de personnalités bien connues. Denis Diderot utilise « Moi-même » pour décrire le narrateur et « Il » pour décrire le neveu de Rameau. Ces deux figures représentent des philosophies de vie et des visions différentes de la moralité et de la société.

 

Dualité

Dans le roman, deux personnes ont une conversation. Le neveu de Rameau est appelé « Lui ». Le narrateur est appelé "Moi-même". Le récit est raconté du point de vue de "Moi-même". Le narrateur est un homme plus âgé et respectable. Il s'assoit dans un café avec le neveu qui semble moins en sécurité dans la vie. Le neveu est plus jeune et plus rebelle. Le narrateur est plus traditionnel. Leurs personnalités sont à la fois opposées et complémentaires. Le narrateur et le neveu de Rameau se conseillent et se critiquent à tour de rôle. Il devient évident que le neveu de Rameau a des points de vue sur la vie différents de ceux du narrateur. Le neveu suit son instinct. Il ne se soucie pas d'avoir à l'encontre des valeurs de gens comme le narrateur. Le neveu de Rameau s'oppose au narrateur lorsqu'ils discutent des valeurs : « Il : ... Tout ce que je vois d'un pôle à l'autre, ce sont des tyrans et des esclaves. Moi-même : qu'en est-il d'aider vos amis ? Il: ... Personne n'a d'amis. Et même si on l'avait fait, risquerait-on de les rendre ingrats ? »

 

Moralité

Le neveu de Rameau profite du système de favoritisme où les gens riches aident les artistes en difficulté. Le neveu n'est pas un grand artiste ou musicien, mais il utilise son sens de l'humour pour gagner sa vie. Le neveu vit avec un mécène qui le soutient en échange de l'amuse-s avec le mécène et ses invités. Le neveu de Rameau raconte une blague que son patron n'approuve pas. Le neveu de Rameau est alors expulsé de la maison de son mécène. Le neveu enseigne aussi la musique. Il admet qu'il n'enseigne pas beaucoup, mais qu'il est payé de toute façon. Une partie de ce que fait le neveu de Rameau semble inoffensif. Il est parfois paresseux, mais il est aussi amusant.

Le narrateur est horrifié lorsque le neveu de Rameau raconte l'histoire d'un homme qui trompe un autre homme et lui vole sa fortune. Le neveu de Rameau n'est pas préoccupé par la trahison car il ne croit pas aux codes moraux habituels. Il est heureux d'étendre la vérité. Cependant, il fait également preuve d'honnêteté. Le neveu de Rameau sait qu'il n'est pas travailleur et il est véridique quant à ses faiblesses. Le narrateur est moral de manière conventionnelle, mais il reconnaît que parfois des gens comme lui ne sont pas aussi honnêtes qu'ils le pensent. Lorsque le neveu de Rameau souhaite qu'il ait le chemin du narrateur avec des mots, le narrateur dit : « Je ne peux que dire la vérité et, comme vous le savez, cela ne descend pas toujours. » Le neveu de Rameau répond : « Ce n'est pas pour dire la vérité que j'envie vos dons, bien au contraire, c'est pour dire des mensonges. » Le neveu de Rameau peut être un scélérat mais il ne prétend pas être quelque chose qu'il n'est pas. Diderot offre une vision compliquée de la moralité.

 

Musique

Le neveu de Rameau connaît bien la musique, mais il n'est pas un grand professeur de musique. Cela ne le dérange pas de facturer les clients tout en enseignant très peu à leurs enfants. Le neveu de Rameau est le neveu du célèbre musicien Jean-Phillipe Rameau (1683-1764). Même s'il est lui-même musicien, le neveu de Rameau ne veut pas que son fils soit un musicien professionnel. Il est inquiet parce qu'il n'y a aucune garantie que son fils se portera bien en tant que musicien.

Le neveu de Rameau démontre ses qualités musicales et ses capacités de performance tout au long du dialogue. Il joue certaines des scènes qu'il décrit. Le narrateur pense qu'il connaît mieux la vie et la moralité, mais le neveu de Rameau montre qu'il est un expert en solfège.

Il y a une qualité musicale dans la structure du livre lui-même. Avant le début du dialogue, le narrateur dit au lecteur ce qu'il pense lorsqu'il s'approche du café et voit le neveu de Rameau. Ces pensées agissent comme une ouverture qui est la musique orchestrale au début d'un opéra. Le narrateur commence alors sa conversation avec le neveu de Rameau en duo. Leur discours est animé, les deux se relayant sous les projecteurs. C'est harmonieux parce que les deux orateurs ne parlent pas à la fois.

« L'Hé : Pas de chant ? Moi : Pas plus qu'il n'est nécessaire pour qu'elle énonce bien. Lui : Pas de musique ? Moi : S'il y avait un bon professeur d'harmonie, je la lui confierais volontiers deux heures par jour pendant un ou deux ans, pas plus."

 

Satire de personnalités publiques

Denis Diderot (1713-1784) a caché le manuscrit du neveu de Rameau dans sa bibliothèque. Il ne l'a pas publié pour la consommation publique parce qu'il mentionnait des personnes qui étaient célèbres en France à cette époque. Diderot se moque de musiciens, d'actrices, d'écrivains et d'artistes tels que Jean Baptiste Greuze (1725-1805). "Si vous jetez de l'eau froide sur la tête de Greuze, peut-être éteindrez-vous son talent le long de avec sa vanité." Diderot brosse un tableau peu flatteur de Jean-Phillippe Rameau (1683-1764) qui est l'oncle de Rameau. "C'est un homme dur, brutal, inhumain et avare. C'est un mauvais père, un mauvais mari, un mauvais oncle." Diderot satirise également les gens dans des postes d'autorité, tels que des banquiers, des juges, des nobles et des représentants du gouvernement.

 

Prostituées

Le neveu de Rameau offre des exemples de prostitition réelle ainsi qu'une méditation sur la nature de se vendre. Le neveu de Rameau raconte l'histoire d'un créancier juif qui essaie de s'arranger pour voir une prostituée. Le créancier juif envoie un messager pour faire l'offrande à la prostituée. La prostituée refuse l'offre. Le messager offre sa propre femme à la place de la prostituée. La prostituée ne parle jamais d'elle-même, mais elle a le droit de refuser le créancier juif parce que c'est sa profession. La femme du messager n'avait pas la possibilité de refuser. Cette histoire montre qu'une prostituée a parfois plus de choix que les autres femmes lorsqu'il s'agit d'accords conclus par des hommes.

On pouvait aussi dire que le neveu de Rameau se prostituait à de riches mécènes. Il promet de les amuser en échange d'argent. Il fera n'importe quelle tâche embarrassante pour eux au lieu de travailler dur pour gagner sa vie. Il dit : "C'est ma pantomime, presque la même chose que ce que font les flatteurs, les prostituées, les valets de chambre et les mendiants." Le narrateur dit au neveu de Rameau qu'il n'est pas nécessaire de vivre « en rampant, en humiliant et en se prostitué ». Le narrateur condamne le neveu pour avoir été paresseux et pour avoir essayé de charmer les riches avec leur argent. Cependant, le narrateur admet également que toutes les personnes doivent apaiser quelqu'un. Le neveu de Rameau dit que le roi est la seule personne qui n'a à apaiser personne. Le narrateur répond que le roi doit apaiser Dieu et sa maîtresse. Le narrateur ajoute : « Le ministre suit les pas de prostituée, de flatteur, de valet de chambre ou de mendiant devant son roi. » Les gens à tous les niveaux de la société doivent gagner la faveur et éventuellement se compromettre pour obtenir du gain.

 

Échecs

Au début du neveu de Rameau, le narrateur est au Regency Café pour regarder les gens jouer aux échecs. Il dit : "Paris est le centre mondial, et ce café est le centre de Paris, pour la meilleure compétence à ce jeu." Le narrateur préfigure la conversation dans le roman qui pourrait être considérée comme une partie d'échecs. Le narrateur et le neveu de Rameau manœuvrent pour se déjouer mutuellement. Leur jeu commence lorsque le neveu de Rameau voit le narrateur regarder les parties d'échecs et s'approche de lui : « Perdez-vous votre temps aussi à pousser du bois ? (C'est la façon méprisante de décrire les échecs et les dames.)"

Le neveu de Rameau établit les différences entre les deux hommes dans cette toute première déclaration. Le narrateur est assis pour regarder et admirer le jeu d'échecs tandis que le neveu de Rameau se moque des échecs. Le narrateur décrit la façon dont le neveu de Rameau s'approche de lui, "Il m'accoste." Le neveu de Rameau commence à se Battre avec le narrateur juste après qu'il l'ait accueilli.

Le neveu de Rameau joue des histoires et chante pendant que les deux hommes parlent. Il y a un moment où il chante et capte l'attention des joueurs d'échecs. Les joueurs d'échecs abandonnent leurs parties pour se rassembler autour du neveu de Rameau. Dans ce cas, le neveu de Rameau "gagne" en amenant les joueurs d'échecs à arrêter de "pousser du bois" et à lui prêter attention.

Écrire commentaire

Commentaires: 0