17. octobre 2020
La population essaie de se distinguer du reste de la société et d'échapper à toute ressemblance mais les gens ne peuvent se défaire de la société de consommation, étant donné qu’un café, lieu de commerce, est considéré comme un refuge. La population adopte un comportement grégaire : “ils se ressemblent énormément mais cette ressemblance ne saurait s’appeler identité.” A cause de cette volonté de clivage social, la société est divisée et les différents groupes...
09. octobre 2020
Comment dans cette fin de roman policier, Jean Giono exprime-t-il la fascination de son héros pour la mort ? Le personnage de Langlois renonce à la vie car rien ne le détourne plus de l'idée de sa propre mort. Plus rien ne le divertit au sens pascalien du terme contrairement à la paysanne qui est ancrée dans la vie pour subvenir à ses besoins: “Et j'ai fait ma soupe.” Langlois de communique plus avec ceux qui l’entourent comme si il renonçait à faire partie de l'humanité : il...
07. octobre 2020
L’incipit nous présente le personnage de Marie d’une façon originale puisqu’on commence par décrire sa douleur lorsqu’elle est abattue dans la rue par un franc tireur. Ensuite on apprend son prénom, Marie, qui est le prénom féminin le plus porté dans le monde, ce qui signifie qu’elle représente toutes les femmes victimes de la violence. Le personnage de Steph est décrit beaucoup plus en détails puisqu’on connaît son métier, l’endroit où il habite, son caractère et...

03. octobre 2020
I) Une utopie “ Toute leur vie était employée, non par lois, statuts ou règles, mais selon leur vouloir et franc arbitre.” - Le narrateur pose le principe du travail quotidien des habitants de l’abbaye qui est rythmé par leur volonté et non pas la contrainte. “Se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait.”- “Nul ne les éveillait, nul ne les parforçait ni à boire, ni à manger ni à faire chose autre...
03. octobre 2020
I) Le discours aux vaincus Gargantua s’adresse à ses ennemis vaincus. Le discours direct rend le récit plus vivant car c’est comme si Gargantua s’adressait à nous. Ce discours est prononcé car il nous montre ce qu’il a l'intention de faire. Il a l’intention de libérer tous les prisonniers, leur donner des ressources, d’allouer le pays vaincu à son héritier légitime et, pour s’assurer que le jeune prince devienne un bon gouvernant, il lui envoie son précepteur Ponocratès...
03. octobre 2020
I) Une scène de massacre… Le moine frère Jean des Entemmeures se bat contre l’armée de Picrochole venue envahir et dévaster son abbaye et ses vignes. Il se bat avec le bâton de sa croix ce qui est fortement symbolique puisqu’un chrétien ne devrait jamais exercer la violence physique mais gagner toutes ses batailles par le combat spirituel. Or,ce combat est un véritable massacre: “il escarbouillait la cervelle, aux autres rompait bras et jambes, aux autres disloquait les spondyles...
03. octobre 2020
I) De nouvelles méthodes Au début du passage nous apprenons que Gargantua a un emploi du temps sur mesure qui englobe chaque minute de sa journée pour la consacrer de manière égale à prendre soin de son corps et de son esprit : “Puis il le soumit à un tel rythme de travail qu’il ne perdait pas une heure de la journée. Au contraire, il consacrait tout son temps aux lettres et au noble savoir.” C’est toujours en fonction de son corps que son apprentissage est conduit: “Pendant...
03. octobre 2020
Rabelais écrit ce prologue dans le but de démontrer la valeur de son œuvre. Pour y parvenir il utilise le rire en apostrophant les lecteurs qu’il identifie à des « buveurs » défigurés. L'utilisation du registre comique donne une impression de moquerie afin de titiller l'orgueil le lecteur. Le champ lexical du comique est très présent. Les exagérations et les comparaisons sans lien logique viennent renforcer le comique des longues énumérations dans lesquelles il mélange fiction...
03. octobre 2020
I) La mise en scène théâtrale dans la fable Le mari est rusé, son piège est efficace et bien mené grâce à la finesse de son argumentation et à la mise en scène. De plus, c’est une parodie de tragédie car la femme est prise au piège. Parodie de farce car la femme est ridiculisée, l’histoire inventée est rocambolesque, le mari est fourbe et violent. La Fontaine montre la cruauté du mari, la crainte vient du fait qu’elle a déjà dû se faire battre : “car vous me feriez...

03. octobre 2020
I) Un éloge du temps a) Le père détenteur d’une sagesse On introduit la sagesse du père, mis en avant quand “Il laissa le torrent couler.” il sait alors comment agir face à la situation, sa sagesse est grande car il sait comment va agir sa fille. De plus, une fois la majeure partie de la tristesse passée, il se résout à la consoler. Afin de l’aider, il la rappelle à la raison, il la ramène donc à la vie et lui suggère de ne plus vivre dans la mort mais dans le présent où...

Afficher plus