12. mai 2020
Dorante et Silvia veulent paraître des domestiques. Ils ont le souci de bien faire donc ils s’inventent des noms, ils se tutoie l’un l’autre et ils utilisent des expressions familières. Cependant, leurs rôles ne sont pas très bien joués, ils sont très peu crédibles. Ils le font volontairement car ils ne veulent pas être des vrais domestiques. Mais ils le font aussi involontairement car ils gardent leur langage précieux comme par exemple ils utilisent du subjonctif imparfait avec...

06. mai 2020
Marivaux, Le jeu de l’amour et du hasard Acte III SCÈNE 2 - DORANTE seul, et ensuite MARIO. DORANTE Tout ce qui se passe ici, tout ce qui m'y est arrivé à moi-même est incroyable... Je voudrais pourtant bien voir Lisette, et savoir le succès de ce qu'elle m'a promis de faire auprès de sa maîtresse pour me tirer d'embarras. Allons voir si je pourrai la trouver seule. MARIO Arrêtez, Bourguignon, j'ai un mot à vous dire. DORANTE Qu'y a-t-il pour votre service, Monsieur ? MARIO Vous en...

21. avril 2020
Chapitre XV. Comment les Américains traitent leurs prisonniers pris en guerre, et les cérémonies qu’ils observent tant à les tuer qu’à les manger. Jean de Léry Extrait : « Comparaison de la cruauté française avec celle des barbares » Histoire d’un voyage en terre de Brésil. […] Si on veut venir à l’action brutale de mâcher et manger réellement (comme on parle) la chair humaine, ne s’en est-il point trouvé en ces régions de par deçà, voire même entre ceux qui...

04. avril 2020
1. Les amis de Meursault Ici, le terme “ami” n’est pas adéquat. Un ami est une personne avec qui on partage une relation intime lorsque l’on partage des secrets, des rêves. Les amis de Meursault sont : Céleste qui fait partie de son quotidien. Elle tient un restaurant où Meursault prend tous ses repas. Le vieux Salamano est un des voisins de Meursault. Cet homme martyrise son chien en permanence. Raymond est un autre voisin de Meursault, qui aimerait être ami avec lui. Il essaie de...

04. avril 2020
L’auteur cherche à faire naître un sentiment de culpabilité mais aussi un sentiment de pitié. En effet, il utilise des termes spécifique pour faire ressentir ces sentiments : “en présence du texte des codes” Il cherche aussi à faire peur les habitants de Guernesey a cause de dieu. En effet, il veut leur inspirer la crainte de Dieu en rappelant le commandement “Tu ne tueras point”, et la loi du Talion qui instaure une réversibilité des actions : “Tu as tué, tu seras...

28. mars 2020
On pouvait cependant avoir d’autres sujets d’inquiétude par suite des difficultés du ravitaillement qui croissaient avec le temps. La spéculation s’en était mêlée et on offrait à des prix fabuleux des denrées de première nécessité qui manquaient sur le marché ordinaire. Les familles pauvres se trouvaient ainsi dans une situation très pénible, tandis que les familles riches ne manquaient à peu près de rien. Alors que la peste, par l’impartialité efficace qu’elle...

26. mars 2020
Même lorsque son ventre la laissait un peu respirer, elle souffrait là, sans arrêt, d’une souffrance fixe et têtue. Et, pour se soulager, elle s’était empoigné les fesses à pleines mains, elle se les soutenait, pendant qu’elle continuait à marcher en se dandinant, les jambes nues, couvertes jusqu’aux genoux de ses gros bas. Non, il n’y avait pas de bon Dieu ! Sa dévotion se révoltait, sa résignation de bête de somme qui lui avait fait accepter sa grossesse comme une...

24. mars 2020
Julien assume pleinement son crime car il ne cherche pas à se défendre. En effet, Julien explique qu’il ne compte pas essayer de réduire sa peine : “Je ne vous demande aucune grâce”. De plus, Julien juge, lui même, son acte car il explique qu’il mérite la même peine que Mme de Rênal : “Je ne me fait point d’illusion, la mort m’attend : elle sera juste”. Le rôle que joue la répétition du verbe “voir” montre que Julien était déjà condamné avant d’être jugé....

22. mars 2020
1 J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans. Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans, De vers, de billets doux, de procès, de romances, Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances, 5 Cache moins de secrets que mon triste cerveau. C'est une pyramide, un immense caveau, Qui contient plus de morts que la fosse commune. — Je suis un cimetière abhorré de la lune, Où comme des remords se traînent de longs vers 10 Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers. Je suis...

07. mars 2020
Le Front de Maurice Scève Front large et haut, front patent et ouvert, Plat et uni, des beaux cheveux couvert : Front qui est clair et serein firmament Du petit monde, et par son mouvement Est gouverné le demeurant du corps : Et à son vueil sont les membres concors : Lequel je vois être troublé par nues, Multipliant ses rides très-menues, Et du côté qui se présente à l’œil Semble que là se lève le soleil. Front élevé sur cette sphère ronde, Où tout engin et tout savoir...

Afficher plus